Home Médias Goodyear, Carlos Ghosn, ventes d’armes… les 10 infos qu’il ne fallait pas rater, par LVSL
1

Goodyear, Carlos Ghosn, ventes d’armes… les 10 infos qu’il ne fallait pas rater, par LVSL

Goodyear, Carlos Ghosn, ventes d’armes… les 10 infos qu’il ne fallait pas rater, par LVSL
1

1/ Le chiffre de la semaine

Selon cet article de la Tribune publié le 6 janvier, les très grands patrons français peuvent s’arrêter de travailler pour toute l’année : ils ont accumulé en 3 jours autant d’argent que le salarié moyen en une année.

>> A lire sur La Tribune 

Carlos Ghosn

2/ Remise au point #1

Depuis quelques semaines, le Congrès Américain, Youtube ou encore Facebook lancent la chasse aux « fake news » qui seraient relayées par les réseaux sociaux sans vérification de la part des utilisateurs. La presse mainstream, elle, ne colporte que des informations fiables et dûment vérifiées. Cette vision binaire des médias vous a semblé hypocrite ? C’est aussi notre opinion. Pierre Rimbert la déconstruit dans le Monde Diplomatique.

>> A lire sur Le Monde Diplomatique (en accès libre) 

 

3/ Remise au point #2

On parle souvent des pandémies animales comme la grippe aviaire, et rarement de ce qui les provoque. Et pour cause: elles sont le produit de la mondialisation des échanges et du système économique néolibéral. C’est ce que nous rappelle cet article de Reporterre :

>> A lire sur Reporterre 

4/ Selon que vous serez puissant ou misérable…

Cet article de l’Humanité revient sur le procès des Goodyear et sur la lourdeur inédite des peines qui touchent les grévistes; ce qui explique la dureté de leur punition, c’est la volonté de faire un exemple pour tous ceux qui oseraient défier l’ordre social imposé par les multinationales.

>> A lire sur l’Humanité 

5/ Tout. Va. Bien.

Le gouvernement français prône la paix mondiale alors qu’il vend des armes aux quatre coins de la planète; il plaide pour le respect du Droit International alors qu’il le viole chaque jour en vendant des armes à des pays sous embargo selon cet article de Bastamag.

>> A lire sur Bastamag 

Vente-d-armes-réfugiés

6/ Le Tartuffe de la semaine #1

Beppe Grillo, leader du Mouvement 5 étoiles en Italie à la rhétorique anti-élites, qui négocie l’adhésion de ses députés européens au groupe ALDE (centriste et libéral) au Parlement européen alors qu’ils siègent actuellement aux côtés de Nigel Farage.

>>  A lire sur La Tribune 

7/ Quoi de neuf Donald ?

On a des nouvelles de Donald Trump et de son projet de Mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Il déclarait le 6 janvier sur Twitter : « Les médias malhonnêtes ne disent pas que l’argent dépensé pour la construction du Grand Mur (pour que ce soit plus rapide), sera payé plus tard par le Mexique ! ». Réponse de l’ancien Président mexicain Vicente Fox :

Trump Vicente Fox

« TRUMP, quand comprendrez-vous que je ne paierai pas pour ce p*tain de mur. Dites la vérité aux contribuables américains. Ce sont eux qui paieront. »

>> A lire sur Slate 

8/ Rions avec la France d’en haut

Certains élus s’accrochent à leurs postes, même après des décennies de pouvoir. Top 5 de leurs justifications, parfois croustillantes, rapportées par cet article des Inrocks :

>> A lire sur Les Inrocks 

député

9/ Le troll de la semaine

Une youtubeuse (de la chaîne le corps, la maison, l’esprit) a été contactée par la Commission Européenne pour réaliser une interview de Jean-Claude Juncker. Elle se rend rapidement compte que certains sujets ne doivent pas être abordés et que cette interview est en réalité une opération de communication encadrée par les multinationales youtube et facebook, destinée à améliorer leurs relations avec l’Union Européenne. Ce documentaire en caméra cachée dévoile les coulisses de cette interview, les dessous du lobbying européen et les méthodes employées par les lobbies (intimidations, censure, corruption). Un compte-rendu de ce documentaire avait été effectué sur LVSL.

10/ Le Tartuffe de la semaine #2

Toujours à propos de l’Union Européenne, Jean-Claude Juncker a promis ces derniers jours une lutte sans merci contre la fraude fiscale. Une promesse qui ne manque pas de sel, puisqu’avant d’être à la tête de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker était premier ministre du premier paradis fiscal d’Europe, le Luxembourg. C’est ce que nous rappelle Julien Malara (youtubeur à l’origine de la chaîne Demos Kratos).

 

Crédit photo :

http://www.pcfbassin.fr/129-actualites-syndicales?start=60

Comment(1)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Your SEO optimized title