Home Politique Les chiffres scandaleusement frauduleux de la primaire du PS
1

Les chiffres scandaleusement frauduleux de la primaire du PS

Les chiffres scandaleusement frauduleux de la primaire du PS
1

Alors que la Haute Autorité de la Belle Alliance Populaire tarde encore à publier les résultats de la primaire par bureau de vote, les données publiées ce matin à 10h font peser un fort soupçon de fraude sur la primaire. Ces données ont été compilées dans un tableau statistique par Laurent de Boissieu.

Données compilées par Laurent de Boissieu
Données compilées par Laurent de Boissieu

Comme nous pouvons le voir dans ce tableau, les scores de chaque candidat ont tous été multipliés par 1,282. Cela veut dire que les bulletins qui ont été remontés après 00h45 ont été identiques (en termes de pourcentage alloué à chaque candidat) à ceux qui avaient été remontés jusque là. Statistiquement, les chances que les bulletins soient identiques sont de 4 pour mille.

Il est donc possible que nous soyons face à une tentative de gonflage des chiffres de la participation à la primaire. Comment croire les chiffres qui nous sont donnés quand on voit que l’on se trouve très probablement devant un bidouillage statistique qu’un collégien aurait pu appliquer ? Si cette fraude est vérifiée, il faudra enquêter pour savoir si les candidats étaient au courant de ces méthodes. Par ailleurs, cela pose la question d’un éventuel blanchiment d’argent. En effet, les recettes déclarées par la BAP dépendent du nombre de participants. Plus le nombre de participants est élevé, plus la BAP peut annoncer des recettes élevées. Il faudra donc enquêter pour lever ces soupçons.

Le succès de ces primaires devait permettre au Parti Socialiste de redorer son blason après un quinquennat catastrophique. Seulement voilà, l’engouement n’est pas au rendez-vous. Les chiffres d’audience des trois débats étaient très décevants, le premier débat sur TF1 a ainsi rassemblé moitié moins de téléspectateurs que le premier débat de la primaire de droite en octobre (4 millions contre 6 millions).

Pourtant, ces « primaires citoyennes » étaient d’une importance cruciale pour un Parti Socialiste à bout de souffle désireux de renouer avec sa base. Qui plus est, François Hollande ayant renoncé à présenter sa candidature, la participation se devait d’être importante pour assurer un capital légitimité au futur candidat socialiste. Or, lorsqu’on les questionnait il y a quelques semaines sur la participation attendue, les responsables de la haute autorité de la « Belle Alliance Populaire » qui organise les primaires, se montraient pour le moins évasifs et ne promettaient pas de miracles.

Cette mauvaise dynamique a abouti hier à une très faible participation. A midi, les chiffres de la participation faisaient état de seulement 400 000 votants. Pour expliquer les mauvais chiffres donnés à midi, Christophe Borgel, président du Comité national d’organisation de la primaire, mettait en cause « le froid polaire » qui aurait selon lui dissuadé nombre de potentiels votants. A 17h la haute autorité avance le chiffre d’1 million de votants (soit un tiers de moins que pour les primaires socialistes de 2011). Mais un peu plus tard, Thomas Clay, président de la Haute autorité, déclarait que le nombre de votants se situerait « entre 1,5 et 2 millions, sans doute plus proche de 2 millions ». Jolie remontée.

Les accusations de gonflage des chiffres n’ont pas tardé à fuser. Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a ainsi déclaré : « Je mets en cause les chiffres de la participation. J’ai des doutes sur les chiffres que voudrait faire croire le PS. » Avant d’ajouter :

« Le PS échoue à toutes les élections même celles qu’il organise. »

Belle alliance populaireEt quitte à tirer sur l’ambulance, ajoutons que plusieurs personnes ont pu voter deux fois à cette primaire.

Si le fait que Benoît Hamon soit arrivé en première place lors de ce premier tour des primaires, n’est a priori pas à remettre en cause, sa légitimité en tant que candidat élu l’est quant à elle.

Il semblerait qu’après le ratage d’un quinquennat et la mauvaise organisation de ces élections, le PS soit même parvenu à rater ses trucages de chiffres…

Edit 14h43 : La Haute autorité de la BAP parle maintenant de « bug » pour expliquer ces données.

Edit 19h33 : Le PS reconnaît avoir manipulé les chiffres, Christophe Borgel, organisateur de la primaire, accuse un salarié du PS.

Merci pour ce moment.

Crédit Photo :  © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Comment(1)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Your SEO optimized title