“Autonomisme” : misère de la politique contemporaine

Un an après les mobilisations contre la Loi Travail et alors que la mouvance autonome semble repartie dans un dernier tour de piste à l’occasion des manifestations contre les violences policières, petite analyse des tenants et des aboutissants du phénomène.

Fin d’après midi place de la République, samedi 18 février : les organisations et les familles à l’origine du rassemblement de soutien à Théo appellent à dissoudre la manifestation. Aussitôt un cortège se forme et commence à faire le tour de la place, invectivant les forces de l’ordre jusqu’à l’affrontement. En marge des échauffourées, un père et sa petite fille se dirigent vers la place, des manifestants sur le retour l’interpellent :

          –  “N’y allez pas monsieur ça va partir en affrontements !”

        – “Vraiment ? Je pensais qu’il y avait un concert ou quelque chose…”

        Plus loin un homme d’une cinquantaine d’années discute avec un CRS de 25 ans posté en retrait :

        – “Mais que cherchent-ils ?”

        – “C’est juste une occasion de plus de

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter