Berlin, 15 janvier 1919 : socialistes et nationalistes assassinaient Rosa Luxemburg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:SBZ_1949_229_Karl_Liebknecht_und_Rosa_Luxemburg.jpg
Rosa Luxembourg / Wikimedia commons

Il y a cent ans, le 15 Janvier 1919, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht étaient assassinés à Berlin. Le mouvement révolutionnaire, qui constituait l’avant-garde du pacifisme en Allemagne, était ainsi décapité. La jeune République allemande, née en novembre 1918 des cendres de la Première Guerre Mondiale, était dirigée par des sociaux-démocrates. Hostiles aux mouvements révolutionnaires, ils font appel aux troupes militaires et para-miliaires dirigées par des officiers d’extrême-droite pour écraser les foyers de révolte. Les « corps francs », lâchés sur Berlin, mènent une répression sanglante.

Le 15 janvier « Rosa La Rouge » et Karl Liebknecht, les fondateurs du jeune parti communiste allemand, sont arrêtés dans un appartement de cache et exécutés.

« L’ordre règne à Berlin »

Plusieurs facteurs ont joué un rôle déterminant dans l’échec de l’insurrection “spartakiste” (nom donné au mouvement communiste allemand, en référence à Spartacus). Le contexte est indissociable des séquelles de la Grande Guerre en Allemagne. Ce pays sort exsangue du premier conflit mondial. Les pertes humaines sont terribles. Les soldats sont les premiers à faire les frais de ce conflit sanglant, mais c’est toute la démographie allemande qui est touchée : le déficit de naissances est évalué à 5 436 000. La population civile est sévèrement mise à l’épreuve, le blocus naval anglais empêchant toute importation

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter