Centre Songhaï, modèle d’agro-écologie en Afrique : reportage photo

Le centre Songhaï se trouve au cœur de Porto Novo, la capitale du Bénin ©François Pène

Le centre Songhaï de Porto Novo au Bénin fait office de référence en matière d’agro-écologie, dans un pays classé parmi les moins avancés. Fondé en 1985 par un prêtre dominicain d’origine nigériane, le centre revendique la mission de valoriser l’agro-écologie sur le continent africain et la création d’un modèle de production locale et circulaire. Réalisé par le photographe François Pène.

« L’Afrique relève la tête ». C’est sur ce slogan émancipateur que le centre Songhaï s’est bâti. 25 ans après sa création, il assure aujourd’hui les cultures, la transformation et la vente de produits finis pour la consommation, respectant un vaste modèle agro-écologique où chaque déchet doit être réutilisé ailleurs dans le cycle de production. Outre un laboratoire de 22 hectares, Songhaï est depuis 1989 un centre de formation à l’agro-écologie. La formation dure 6 mois ; une nouvelle promotion, de 80 à 120 élèves en pension complète, débute tous les deux mois.

Sous l’œil des formateurs, les élèves répartis en petits groupes s’occupent des différentes cultures. Et les activités ne manquent pas : contrairement aux cultures extensives, Songhaï privilégie les petites parcelles et une rotation constante des plantations. L’entretien des cultures est essentiellement manuelle et demande beaucoup de main d’œuvre, ce qui

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter