Comédies françaises : dites bonjour à l’humour de droite décomplexé

La bande-annonce du prochain film de Philippe de Chauveron (réalisateur de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?), intitulé A bras ouverts avec Christian Clavier en tête d’affiche, dans lequel ce dernier est « forcé » d’accueillir des Roms chez lui, fait déjà parler de lui. Le film ne sortira que début avril, mais on sent déjà le racisme décomplexé à des kilomètres. Rien de surprenant cependant, tant la comédie française s’est droitisée tranquillement sous le mandat Hollande, surfant sur la vague nationale-conservatrice qui rapporte gros au box-office.

« Le racisme, quand il y en a un peu, ça va… »

On se dit souvent que le cinéma français est doucement de gauche, animé de bons sentiments. Pourtant, le succès récent de comédies clairement ancrées à droite viennent nuancer ce tableau et briser les clichés.

Avec 12,3 millions de spectateurs, le phénomène ciné au succès sur-proportionné de 2014 s’appelait Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?. L’histoire, vous la connaissez probablement, du couple Verneuil (C. Clavier et C. Lauby), bourgeois catholiques de province (héros fillonistes avant l’heure, sans doute), qui se retrouve à marier leurs quatre filles respectivement à, ô malheur, tenez-vous bien c’est choquant,

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter