Consultation démocratique contre barons locaux : récit d’un combat politique à Dijon

@Arts Dijon

Le projet de la Majorité Silencieuse 21 ? Réaliser une consultation démocratique en coopération avec les mairies de leur circonscription, pour connaître l’avis de la population sur le RIC mais aussi sur l’idée d’une assemblée constituante. Une initiative ambitieuse et pacifique qui devrait plaire aux institutionnels qui déplorent les violences du samedi. En réalité, pas vraiment : découvrez comment un projet de consultation démocratique est devenu le sujet d’un combat politique entre citoyens, État et barons locaux.

Notre rencontre avec les membres de La Majorité Silencieuse 21 se déroule dans le cœur historique de Dijon, rue Jean-Jacques Rousseau : quel meilleur auspice que ce philosophe ami de la démocratie directe, pour évoquer avec eux leurs projets en faveur du Référendum d’initiative citoyenne (RIC) ? Le RIC, rappelons-le, est un dispositif permettant à des citoyens, sur un sujet donné et s’ils sont en nombre suffisant, de saisir l’ensemble la population par référendum. Figurant au rang des principales revendications des gilets jaunes, notamment, le RIC qui est inscrit dans les textes d’une quarantaine de pays dans le monde, est à ce jour inexistant en France.

C’est l’une des raisons qui a poussé près de deux-cents citoyens à créer et rejoindre la jeune association côte-d’orienne : « On s’appelle

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter