Dérapage et rapt de Sarkozy, le roman déjanté de David Desgouilles

Le second roman de David Desgouilles, Dérapage, vient de paraître aux Editions du Rocher. Petit compte-rendu d’une lecture vive et bien ficelée.

Le deuxième livre de l’auteur franc-comtois, drôle et crédible, est une réussite

Avec Dérapage, David Desgouilles signe un roman de politique-fiction prenant et réjouissant. Il réussit avec brio le pari d’accrocher le lecteur et de lui faire lire le roman d’une traite, le plongeant dans une histoire… pas si improbable. S’y entrecroisent deux événements a priori sans rapport : l’enlèvement de Nicolas Sarkozy par un commando libyen et la descente aux enfers d’un journaliste qui a commis le “dérapage” de trop. L’auteur réussit à nous tenir en haleine tout le roman, alors qu’on attend dès les premières pages le moment auquel les deux histoires vont se croiser.

David Desgouilles met en lumière un des maux du système médiatique actuel : la rapidité de propagation des informations, vérifiées ou non. Dans Dérapage, les journalistes sont menés en bateau par les ravisseurs de Nicolas Sarkozy, et les experts déblatèrent du vide sur les plateaux. Avec le personnage de Stéphane Letourneur, on observe la capacité formidable des médias à la création artificielle de polémiques,

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter