Brigitte Gothière (L214) : “L’antispécisme, ce n’est pas mettre un signe égal entre les humains et les animaux”

Brigitte Gothière, fondatrice et présidente de l'association de protection animale L214
Brigitte Gothière, fondatrice et présidente de l’association de protection animale L214.

L214 est l’association de protection animale qui a réussi à propulser ses thèmes au cœur du débat public et médiatique. Enquêtes, vidéos, polémiques… et plus récemment procès. Depuis deux ans, les problématiques autour du traitement de la vie animale se retrouvent régulièrement en ouverture des 20h. Nous avons rencontré la co-fondatrice et directrice de L214, Brigitte Gothière, afin de se pencher sur la stratégie gagnante de L214, et d’évoquer sa vision de l’antispécisme. 

LVSL – La stratégie de L214 ces dernières années est assez unique dans le champ des associations de protection animale : vous tentez de vous rapprocher des préoccupations de tous, et pas seulement des militants et des personnes déjà sensibilisées. Ainsi, les campagnes de L214 sont plutôt axées sur les thématiques qui parlent à la majorité des français comme la fourrure et l’élevage en batterie.  C’est une stratégie assumée ?

Brigitte Gothière Oui, c’est même l’objectif. On est une association qui essaye de proposer un modèle de société différent, avec des relations différentes avec les animaux. On ne cherche pas à convaincre ceux qui sont déjà convaincus, mais plutôt de convaincre ceux qui ne le sont pas de se mobiliser avec nous.

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter