Histoire et actualité de l’esclavage en Afrique

Mémorial esclavage Rotterdam

La diffusion en 2017 d’un reportage de la chaîne CNN montrant un marché aux esclaves en Libye a jeté une lumière crue sur une réalité que l’on pensait bel et bien terminée. Cela a fait resurgir un passé traumatique : plus de 42 millions d’africains ont été réduits en esclavage entre le VIIe et le XXe siècle. Pourtant, l’esclavage en Afrique n’appartient pas qu’au passé. Il subsiste de manière plus ou moins sporadique dans plusieurs régions du continent. Comprendre l’actualité de l’esclavage en Afrique implique d’en mesurer la profondeur de champ et de s’intéresser à son histoire et aux différentes traites qui ont saigné ce continent.

Les ravages de la traite atlantique

La traite atlantique a débuté au XVe siècle avec le développement des empires portugais et espagnol dans le nouveau monde. Elle a concerné plus de 11 millions de personnes entre le XVe siècle et le XIXe siècle, date de son abolition progressive.

Gérard Noiriel estime qu’entre “1625 et 1848, plus de 4200 expéditions négrières déportèrent 2 millions d’esclaves dans les territoires du premier empire colonial français”, principalement dans les Petites Antilles. Ces esclaves provenaient à 42% de Guinée-Côte d’Ivoire, 29% du Bénin et 17% de Sénégambie. Aux

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter