Johanna Rolland : « J’ai envie que nous soyons au second tour de l’élection présidentielle »

blank
Nantes (44) le 25/10/18. Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. © Martial Ruaud

Johanna Rolland est maire de Nantes depuis 2014. Elle a été réélue largement avec 59 % des voix au second tour en 2020. Présidente de France urbaine, elle fait aussi partie d’un réseau des maires des grandes métropoles de gauche qui se positionnent sur les enjeux politiques de 2022. Nous avons souhaité l’interroger sur la politique qu’elle mène à Nantes, sur les enjeux nationaux et sur les dynamiques identitaires bretonnes. Retranscription par Dany Meyniel et Catherine Malgouyres-Coffin.

LVSL – À la différence de Martine Aubry à Lille ou François Rebsamen à Dijon, vous avez choisi de faire alliance avec la liste écologiste à Nantes au second tour des dernières municipales. Cette alliance marque votre orientation vers une « sociale-écologie » qui réconcilierait la question sociale à l’écologie et à la préservation du vivant. Pouvez-vous nous exposer votre vision de l’écologie ?

Johanna Rolland – Dès 2014, j’ai fait le choix de l’alliance avec les écologistes et d’une gauche diverse et rassemblée. Je n’ai pas attendu les dernières échéances électorales pour faire ce choix. Ce dernier est intrinsèque au parcours qui est le mien depuis le tout début de mes engagements dans la vie publique et politique. Depuis 2014, je mène une équipe plurielle de gauche, écologique,

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter