Le chanvre industriel, culture stratégique, plante « miracle » ?

Papier, textile, corde, huile, protéines, isolant, biocarburant, parpaings… le chanvre est une plante d’une polyvalence unique dans le règne végétal. Est-ce une découverte ? Pas vraiment… Bien qu’il soit très largement exploité partout dans le monde depuis des temps immémoriaux, sa culture a été fortement menacée en occident dans les années 40 et 50. Cette histoire méconnue est extrêmement politique. Désormais, de plus en plus de petites entreprises se lancent dans l’aventure, arguant des débouchés industriels potentiellement très intéressants.  

Le chanvre industriel ne se fume pas ! Le cannabis sativa contient à l’état naturel trop peu de THC (tétrahydrocannabinol : la substance psychoactive) pour produire un quelconque effet. La marijuana est en fait du cannabis sativa, mais sélectionné sur des générations pour concentrer le THC (0,2% en moyenne pour la plante industrielle contre 1-5% pour la marijuana).

La fibre de chanvre est utilisée depuis plus de 10 000 ans dans la confection d’habits. Avant les années 30, presque chaque paysan européen et américain en cultivait un petit lopin. Cette plante complétait idéalement les autres activités de la ferme : ses graines sont comestibles et produisent une huile aux grandes vertus nutritionnelles (parfaitement équilibrée en oméga 3/omega 6 pour

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter