« Les entreprises qui refusent de faire évoluer leurs pratiques vivent leurs dernières heures » – Entretien avec Sylvain Reymond et Cyrielle Hariel

blank
Sylvain Reymond et Cyrielle Hariel

Sylvain Reymond et Cyrielle Hariel font paraitre Nos raisons d’être aux éditions Anne Carrière. Autopsie de l’engagement et enquête fouillée du milieu de l’économie sociale et solidaire, cet ouvrage ouvre une réflexion sur le statut de l’entreprise dans notre société. Nous avons voulu les interroger sur ces évolutions multiformes.

LVSL – Votre livre réinvestit l’engagement citoyen sous ses nombreuses facettes. Mouvements de causes, économie sociale et solidaire, entreprises, un phénomène générationnel serait en cours et renouvellerait l’espace de l’engagement dans des proportions rarement vues depuis des décennies. Pouvez-vous revenir sur ce phénomène ?

S. R. & C.H. – À travers nos activités respectives – qui consistent à mettre en lumière celles et ceux qui s’engagent dans les médias pour la première et à accompagner les dirigeants ou structures à impact dans l’expression de leurs engagements pour le second – nous observons en effet que l’envie de contribuer à la construction d’un autre monde par des démarches citoyennes est partout. Partout, elle est de plus en plus vive. Dans ce livre, nous analysons justement les principales raisons d’un inéluctable avènement d’une société de l’engagement à l’échelle de la société civile d’abord, de l’économie classique ensuite et de l’économie sociale et solidaire

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter