L’Italie renationalise ses autoroutes

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Il_Ponte_Morandi_dopo_il_crollo,_visto_da_Est,_panoramica.jpg
© Michele Ferraris

Le Mouvement 5 Étoiles (Movimento 5 Stelle ou M5S) est un parti politique italien atypique, contradictoire et paradoxal. Son organisation dépourvue de structures intermédiaires et peu ancrée dans le territoire de la botte, son projet politique à la fois de gauche et de droite, à la fois parlementaire et participatif, ainsi que sa capacité à exploiter la volatilité électorale italienne tout en finissant par en pâtir après avoir gouverné avec la Ligue de Matteo Salvini, en font un objet énigmatique et déroutant pour bien des observateurs [1]. Or, tandis que certains ont souvent négligé et sous-estimé le M5S en le classant trop rapidement dans des cases faciles (comme le populisme) ou erronées (comme l’extrême droite), d’autres s’y intéressent de près et débattent quant à son interprétation philosophique, sociologique et politique. L’un des sujets les plus discutés concerne le positionnement idéologique de cet ovni qui, en l’espace d’une décennie, a réussi à modifier le paysage électoral italien et à obtenir les rênes du pays. Est-il de gauche ou de droite, néolibéral ou keynésien, ultra-démocratique ou vertical ? Par Italo Normanni.

S’il n’y a pas de réponse simple à ces questions, il est tout de même possible de caractériser les tendances

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter