Le petit guide de Sophie de Menthon pour défendre l’évasion fiscale sans pression

Lien
©Siren-Com

Sophie de Menthon, présidente de l’organisation patronale Ethic, a été interviewée par l’émission Quotidien pendant le grand oral du MEDEF, ce mardi 28 Mars. C’est au cours de celui-ci qu’Emmanuel Macron, François Fillon ou encore Marine Le Pen sont venus draguer l’électorat patronalii. Les journalistes de l’émission de TMC étaient venus armés d’un rapport de l’ONG Oxfam publié le 27 Mars 2017iii. Ce rapport sur les pratiques des banques européennes en terme d’évasion fiscale révèle notamment que 26 % des bénéfices réalisés par les grandes banques européennes sont rapatriés dans des paradis fiscaux, où ils échappent à l’impôt des pays où ils sont pourtant réalisés. Ces sommes représentaient 25 milliards d’euros pour l’année 2015, selon le même rapport.

Plutôt que de condamner ou de nier la réalité de l’évasion fiscale, qui coûte à la collectivité entre 60 et 80 milliards d’euros chaque annéeiv, Sophie de Menthon a préféré défendre les grandes banques et entreprises qui la pratiquent impunément. Voici donc un petit guide pour défendre l’évasion fiscale comme Sophie de Menthon lors de votre prochain repas de famille.

Première étape : déresponsabiliser les entreprises

« Quelle

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter