Présidentielles : les Mexicains vont-ils “faire l’Histoire” ?

AMLO

Ce dimanche 1 juillet la gauche mexicaine s’apprête à “faire l’Histoire” après trente années de défaite aux élections présidentielles. “Faire l’Histoire”, c’est le slogan de la coalition menée par le Mouvement de Régénération Nationale, un mouvement progressiste et transversal dirigé par le candidat Andrés Manuel López Obrador. Il s’agit d’un événement majeur au Mexique, où le pouvoir exécutif joue un rôle déterminant dans la vie politique, et doit trouver un juste équilibre entre stabilité et démocratie. Néanmoins, un tel événement constituerait une victoire sur le tard pour le Mexique par rapport aux autres pays latino-américains, qui bien souvent en sont déjà au crépuscule de leurs expériences progressistes et populaires. Cette victoire pourrait-elle enclencher une nouvelle “vague rose” dans le continent latino-américain, à l’instar de l’élection d’Hugo Chavez en 1999 ? Où serait-elle plutôt la dernière vaguelette de celle-ci ? 

Un parcours éprouvant

Cette candidature est pour Andrés Manuel López Obrador (surnommé “AMLO” au Mexique) le sprint final d’une longue course d’endurance. Sa courte biographie politique commence en l’an 2000, où AMLO devient chef du gouvernement du District Fédéral de Mexico jusqu’en 2005. Il s’agit d’une responsabilité, Mexico étant la plus grande ville d’Amérique Latine et l’une

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter