Primaires du Parti démocrate : néoconservateurs contre pacifistes ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Bernie_Sanders_(19197909424).jpg
©Gage Sikdmore

La politique étrangère constituera un sujet de débat inévitable lors des primaires du Parti démocrate et un révélateur des lignes de fracture au sein de l’organisation. Le favori Joe Biden incarne une ligne néoconservatrice, dans la droite ligne de la candidate Hillary Clinton à la présidentielle des États-Unis. Il s’oppose de front à Bernie Sanders qui, s’il est loin de promouvoir un pacifisme intégral, se fait l’écho de la critique des interventions militaires américaines de ces dernières années. Si de véritables débats n’ont pas encore eu lieu, on peut d’ores et déjà percevoir à quel point il sera difficile pour les candidats de repenser fondamentalement le rôle des États-Unis comme acteur géopolitique global, dans un pays marqué par une culture messianique de l’interventionnisme.

Le consensus de l’opposition à Trump

Donald Trump et son administration sont d’ores et déjà au cœur de tous les débats chez les démocrates. Le président républicain souffre d’une relative (quoique stable) impopularité depuis le début de son mandat[1], et les candidats démocrates à la présidence se placent unanimement en opposition avec son administration. Cependant, force est de constater que la politique étrangère de Trump ne constitue pas le cœur des discussions au sein de

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter