Donner à voir l’anthropocène – Entretien avec François Gemenne

François Gemenne, photo © Léo Balg

L’Atlas de l’Anthropocène est un ouvrage pionnier. Personne ne s’était jusque-là essayé à cartographier et mettre en infographies les grandes données du changement d’époque que nous vivons. Alors que nous avons besoin de tous les outils à notre disposition pour représenter les défis qui sont les nôtres, a fortiori le changement climatique, nous voulions profiter de la parution d’un tel ouvrage pour aborder avec son auteur principal – François Gemenne – tant la définition de l’anthropocène, la méthode selon laquelle on peut le représenter et la manière dont on peut rendre ces représentations vivantes. Chacun d’entre nous est sensible à des choses différentes. Or à l’heure de l’urgence écologique, tous les outils sont bons pour informer et faire prendre la mesure. Les images ont un rôle prépondérant.

François Gemenne est professeur à l’Université de Liège et à Sciences-Po. Il est spécialiste des flux de migration et plus généralement de la géopolitique de l’environnement. Il a notamment co-fondé l’observatoire Défense et Climat à l’IRIS[1]. En août dernier, il a publié un Atlas de l’Anthropocène[2] avec Aleksandar Rankovic et l’équipe de cartographie de Sciences Po.

LVSL – Vous venez de sortir avec votre équipe un atlas de

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter