Allemagne : Qui a peur de l’AfD ?

©Olaf Kosinsky/Skillshare.eu Licence : Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Germany

En cette période assez particulière marquée par des bouleversements politiques majeurs tels que la victoire du Brexit au Royaume-Uni, l’élection de Trump aux USA ou encore l’expulsion, puis la réintégration (ouf !) de Pierre Larrouturou de Nouvelle Donne, nos voisins d’outre-Rhin semblent faire figure d’exception. Et pourtant, l’AfD émerge.

La vertueuse stabilité à l’allemande semble avoir pris corps en la personne de Angela Merkel, désormais considérée par certains comme le dernier rempart de la démocratie libérale, qui brigue un quatrième mandat de chancelière. Si son parti, la CDU (Union chrétienne-démocrate), remporte de nouveau les élections fédérales qui auront lieu en Septembre 2017, Merkel aura exercé cette fonction durant 16 ans ! Mitterand peut aller se rhabiller. On peut supposer que la CDU n’aura pas trop de mal à conserver son leadership l’an prochain. Son principal concurrent, le SPD (parti social-démocrate), peut difficilement se présenter comme une alternative à Merkel étant donné que le parti a choisi en 2013 de gouverner en coalition avec elle. Les Grünen (parti écologiste) et Die Linke (“la gauche”) ont certes réussi à s’installer sur la scène politique du pays, mais peinent à dépasser la barre des 10% lors des élections fédérales. On évoque parfois la

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter