Application StopCovid : solution scientifique ou calcul politique ?

https://unsplash.com/photos/FPt10LXK0cg
© Robin Worrall

Le gouvernement étudie la possibilité de proposer aux Français d’installer une application sur leurs téléphones portables afin de les alerter s’ils ont été à proximité d’un porteur du virus. Depuis quelques jours, des voix s’élèvent sur les nombreux risques que comporte un tel projet. Les premières analyses de sécurité de l’application confirment ces inquiétudes. Cependant, plusieurs personnalités du monde de l’innovation numérique continuent à défendre le projet. Leur motivation semble davantage guidée par l’impact stratégique pour le secteur du numérique à usage médical que par l’efficacité en termes de santé publique, quitte à utiliser la crédibilité des institutions scientifiques pour faire accepter le projet.

L’exécutif en quête de légitimité scientifique

Au début de la crise du Covid-19, Emmanuel Macron avait fait le choix de s’appuyer sur un conseil scientifique pour justifier ses prises de décisions, en particulier lors de l’annonce du confinement. Faire appel à ce conseil, regroupant principalement des médecins, aurait dû permettre au chef de l’État en manque de popularité de profiter de la légitimité des experts scientifiques pour faire respecter l’application de ses mesures. L’effet a été de courte durée, puisque le gouvernement, rattrapé par ses annonces contradictoires sur l’efficacité du port du masque, s’est justifié en

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter