Déambulations désabusées dans le monde de la télé

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nighthawks#/media/Fichier:Nighthawks_by_Edward_Hopper_1942.jpg
Nighthawks by Edward Hopper 1942 / Wikimedia commons

Les chroniques du sous-sol, épisode 1. Dans ce premier épisode, Nikita S. pénètre dans le monde de l’info télé, après en avoir rêvé pendant des années. Au fil des rencontres et des reportages, les désillusions s’empilent. 

Ça a commencé comme ça. Le nez planté devant ce grand immeuble tout en verre, vide et froid. À l’entrée, un agent de sécurité patientait dans la fraîcheur d’un décembre ; il se frottait les mains, le regard invariablement distrait. Les rues de ce quartier de bureaux étaient envahies par des passants pressés et stressants, les bras bardés de cadeaux. Les vacances arrivaient, je n’allais pas quitter Paris de la quinzaine mais pour moi Noël était tombé en avance.

L’agent, engoncé dans sa doudoune trop grande, s’est avancé. Il n’a pas eu le temps de me demander de lui présenter mon sac ou d’ouvrir ma veste, je l’ai coupé, avec une pointe de fierté ; “je travaille ici, c’est mon premier jour.” Il m’a laissé passer. J’ai pu badger. Deux fois même. La première n’était pas passée. Putain ! Ça y est ! J’avais enfin un pied dans ce foutu quatrième pouvoir. J’avais rêvé ce moment depuis un bail ; petit déjà, je crois. Posté comme un idiot dans le hall

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter