Le malade est bien pâlichon ? La saignée répond le Dr. Fillon !

©Maire-Lan Nguyen

Comment François Fillon veut détruire l’appareil d’État français et mettre notre système de protection sociale à genoux, au bénéfice des plus riches.

Du Munich social au Blitzkrieg social

“Moi, ce que je veux, c’est que le 1er juillet, les deux ou trois ministres chargés des réformes – l’Économie et les Finances, le Travail, pour l’essentiel – arrivent avec des textes prêts et, dans une forme de blitzkrieg, fassent passer devant le Parlement, en utilisant, d’ailleurs, tous les moyens que donne la Constitution de la Cinquième République – les ordonnances, les votes bloqués, le 49 al. 3, enfin tout ce qui est nécessaire – fassent passer, en l’espace de deux mois, sans interruption estivale, les 6 ou 7 réformes qui vont changer le climat de l’économie et le climat du travail dans notre pays. C’est, évidemment pour moi : l’abrogation des 35h et la suppression de la durée légale du travail et le renvoi à la négociation dans les entreprises sans contrainte, c’est le nouveau code du travail, c’est la réforme de la fiscalité du capital, c’est la réforme de l’assurance chômage, c’est la réforme de l’apprentissage et c’est les mesures d’économies sur le budget de

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter