Transition énergétique : Fillon se fourvoie dans le dogme nucléaire

Lien
©Panelfestoon

Confirmer le choix nucléaire, donner la main au marché : Fillon se fourvoie dans la logique productiviste en poursuivant les choix énergétiques qui conduisent à la destruction de notre écosystème.

“Il faut sortir des objectifs chiffrés, pour donner la main au marché.”

        “Il faut sortir des objectifs chiffrés, pour donner la main au marché. Si ces énergies sont rentables, elles attireront les investissements et leur part se développera.” La messe est dite. Pour sauver le seul écosystème compatible avec la vie humaine, Fillon nous promet de faire confiance à la divine main invisible du marché qui nous apporte déjà bonheur et félicité dans le domaine économique et social. Il a beau concéder que le marché carbone – ce mécanisme d’échange de droits à polluer mis en place par l’Union Européenne pour respecter les objectifs de réduction des émissions de gaz effets de serre que les nations mondiales, Etats-Unis et Chine exceptées, se sont données – est un échec cuisant. En effet, du fait des spéculations, les prix se sont effondrés entre 5 et 10 euros la tonne de CO2 émise alors que l’on estime que ce prix du carbonne ne doit

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter