Scandale de corruption en Équateur : quand le récit autour de Lenin Moreno s’effondre

Le président équatorien Lenín Moreno © Présidence de la République d’Équateur.

Un scandale de corruption qui concerne des millions de dollars de pots-de-vin implique le président de l’Équateur et son cercle proche – comprenant son épouse, Rocio González, son frère, Edwin Moreno Garcés, le conseiller présidentiel, Santiago Cuesta et son ami proche Conto Patiño. La justice équatorienne vient d’accepter que soient menées des enquêtes contre Lenin Moreno.

Sont également mêlés à cette histoire, largement ignorée par les groupes médiatiques équatoriens, Xavier Macías Carmigniani, un lobbyiste impliqué dans des affaires de trafic d’influence, de vente d’armes et d’activités illégales diverses, et son épouse María Auxiliadora Patiño, qui est la fille de Conto Patiño.

Il est important de préciser que dans ce contexte, lobbies ne fait en aucun cas référence à quelqu’un qui représente les intérêts politiques d’une entreprise devant l’État, mais plutôt à quelqu’un qui assure des contrats publics aux entreprises en échange de pots-de-vin qu’il partage ensuite avec l’agent de l’État qui a signé le contrat. En réalité, c’est un moyen de verser des dessous-de-table via un acteur intermédiaire.

INA Investment Corporation

Tout a commencé avec INA Investment Corporation – INA est l’acronyme des prénoms des trois filles de Lenin Moreno: Irina, Karina et Cristina – une entreprise offshore

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter