« Les périodes de crise entrainent davantage de discriminations au travail » – Entretien avec Stéphane Carcillo

La question des discriminations au travail n’est pas nouvelle. Elle semble aujourd’hui plus importante que jamais, emblématique d’un sentiment de défiance qui affaiblit la cohésion sociale. Ces discriminations, qui s’insinuent tôt et qu’un individu peut subir tout au long de sa vie, ont non seulement un impact humain, mais aussi un coût social et économique. Elles ne sont pourtant pas une fatalité ; avec de la volonté politique et des mesures ambitieuses, il est possible de lutter contre et d’aspirer à un monde plus juste. Ces mesures, Marie-Anne Valfort et Stéphane Carcillo les présentent dans leur ouvrage Les discriminations au travail. Stéphane Carcillo dirige la division emploi et revenu de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), il est chercheur associé à l’IZA (Institut de l’économie du travail) et professeur d’économie à Sciences Po. Marie-Anne Valfort est économiste au sein de la division des politiques sociales de l’OCDE, et enseignante-chercheuse à l’École d’économie de Paris et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est également chercheuse associée à l’IZA. Entretien réalisé par Camille Bourron.

À travers ce livre, les deux économistes abordent la discrimination par goût (préférence et jugement positif des personnes qui nous ressemblent, « préjugement » négatif face aux personnes différentes)

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter

Le maccarthysme sévit dans les entreprises et s’abat sur les syndicalistes

blank
©Xavier mathieu. Licence : Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license..

Il y a comme un air de chasse aux sorcières dans les entreprises de France. Une vague de discrimination et de répression antisyndicale s’abat sur le pays. Trop peu documenté, trop souvent tu dans les médias, ce phénomène, qui n’est pas nouveau, prend de l’ampleur ces derniers temps. De la discrimination à la répression, en passant par l’acharnement judiciaire et la vaste campagne médiatico-politique de diabolisation, jusqu’aux « réformes » atomisant le rôle des syndicats, on assiste au triomphe de l’anti-syndicalisme en France.

Il ne fait vraiment pas bon être aux avant-postes de l’engagement citoyen en France. Les exemples ne manquent pas entre les condamnations révoltantes de Cédric Herrou et de Pierre-Alain Mannoni, le sort réservé aux lanceurs d’alerte comme Stéphanie Gibaud et l’assignation à résidence d’une vingtaine de militants écologistes au nom de l’état d’urgence pendant la COP21.  Ou encore l’ambiance de chasse aux rouges qui s’empare des salles de rédaction d’une presse aux mains d’une poignée de patrons du CAC 40, dénoncée par Aude Lancelin et Laurent Mauduit. Sale temps pour les progressistes de tous les horizons …  Il est aussi un maccarthysme qui est encore trop souvent passé sous silence dans les médias :

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter

Les X-Men, des super-héros politiques

https://www.moviefone.com/2016/05/24/x-men-movie-facts/
© 20th century fox

La sortie en salle de Logan (1er mars), dernier film en date de la saga X-Men, sera pour Hugh Jackman l’occasion de dire adieu à un Wolverine qu’il incarne depuis dix-sept ans. Pour LVSL, c’est surtout l’opportunité, après Star Wars ou encore The Walking Dead, de poursuivre l’entreprise de revalorisation de certains pans de la pop culture, et de ce qu’ils peuvent nous dire, à travers l’exemple des X-Men, ces super-héros mutants hautement politiques.

Notre contenu est entièrement GRATUIT,
pour continuer à le lire, connectez-vous
S'inscrire Se connecter